bratata
A+ A- A
Identification OPAC

Retrouvez-nous sur :

image-vide-90px

Aujourd’hui, le mercredi 17 mai, c’est le clap d’ouverture pour la 70e édition du Festival de Cannes, cette année encore beaucoup d’attente pour les nouveaux films de grands noms du cinéma, à l’image de Michael Haneke ou François Ozon.

cannes 2017

Pour certains, ça peut être l’heure du rattrapage pour voir ou revoir les précédents films de ces réalisateurs sélectionnés.

A l’instant je citai Michael Haneke, il est attendu cette année pour son dernier film Happy End avec Mathieu Kassovitz, Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant (rien que ça…), en attendant venez emprunter Le Ruban blanc, ou Amour (tous deux primés à Cannes).

Côté français, vous pouvez regarder les films de Jacques Doillon (La Drôlesse, Ponette ou encore Mes séances de lutte) ; de Michel Hazanavicius (OSS 117 et The Artist) ; de Robin Campillo (Eastern Boys) et donc François Ozon (Jeune et Jolie, Une nouvelle amie, Frantz…).

Le cinéma asiatique est également de retour avec la Japonaise Naomi Kawase qui avait été remarquée pour Still the Water et Les Délices de Tokyo. Les Coréens Hong Sang-soo (Hill of Freedom, In Another Country…) et Bong Joon-ho (Memories of Murder et Snowpiercer) sont de la partie aussi.

Les Anglo-Saxons sont représentés par des noms connus comme Todd Haynes et son remarquable Carol, et Sofia Coppola (Virgin Suicides, Lost in Translation et Marie-Antoinette), mais également par des réalisateurs qui le sont moins comme les frères Safdie ou Noah Baumbach (Frances Ha). La réalisatrice britannique Lynne Ramsay sera là, on lui doit notamment We need to talk about Kevin.

Ailleurs dans le monde….il y a Fatih Akin qui est sélectionné pour son nouveau long métrage, je vous conseille vivement de regarder Head-On, Soul Kitchen et De l’autre côté !

La Hongrie est présente avec le réalisateur Kornel Mundruczo qui avait réalisé le très critique (et très bon aussi) White God (regardez-le via la Médiathèque numérique).

Après la claque Léviathan en 2014, le réalisateur russe Andreï Zviaguintsev revient avec Faute d’amour.

Et enfin la Suède et la Grèce sont représentées par Ruben Ostlund (regardez Snow Therapy depuis la Médiathèque numérique) et Yorgos Lanthimos (The Lobster).

Voilà de quoi voir en attendant la sortie de ces nouveaux films sélectionnés à Cannes et qui, pour beaucoup d’entre eux, ne devraient pas sortir avant plusieurs mois.

Bons films !


Médiathèque André Malraux
Quai des remparts
14100 LISIEUX
02 31 48 41 00

agglo lisieux normandie logo 180px