bratata
A+ A- A
Identification OPAC

Retrouvez-nous sur :

image-vide-90px

Trouver l'inspiration

 

Jardins d emotions2

Jardins d'émotions - Normandie - / Jean-Marie Boëlle et Laurence Toussaint ; éditions des Falaises

 

Ça, c'est du beau livre de saison ! Quel éblouissement !

Véritable mise en scène d'une nature idyllique, chaque photo des 26 jardins normands est une invitation à poser son transat pour y faire un arrêt sur image. 

Il y en a bien pour tous les goûts, et, du classique bien peigné au faussement déluré, tous ces parcs, potagers, et enclos sont un cadeau de la douce pluie et des savoirs-faire de jardiniers passionnés et talentueux. 

Dans cet art des jardins que parfois on ne devine même pas (c'est celui que je préfère), ce livre nous offre un festival de tilleuls, charmilles, hêtres parfois bicentenaires, tout autant que des séquoïas américains et des ginkgos bilobas.

"Tabernacles de fleurs rares ou parcs d'arbres séculaires, potagers gourmands ou jardins d'eau, feuillages flamboyants ou parterres virginaux, nature peignée ou beauté sauvage : la Normandie des jardins, ..., témoigne d'une exceptionnelle variété, (extrait du texte de présentation).

Comment choisir dans ce bouquet d'émotions ?

 

 

Voici la liste de nouveautés musique du mois d'avril 2017

la liste

agriculture 1807581 1920

Au mois de mai, la médiathèque vous propose de découvrir l'Asie...

Un grand classique de la science-fiction revient dans une très belle édition.

 

Render histoire du futur V2 OK222

 

En effet, l’intégrale de l’Histoire du futur de Robert A. Heinlein (5 tomes jusqu’à aujourd’hui) vient de paraître chez Mnémos, et autant dire que l'éditeur n'a pas fait les choses à moitié ! Superbe couverture cartonnée contenant les 800 pages de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la science-fiction, au même titre qu’un Bradbury ou un Asimov, rien de plus rien de moins !

Petit speech de l’éditeur pour vous donner un ordre d’idée de ce qui vous attend : "Et si la colonisation de la Lune était devenue indispensable à l’économie mondiale sur la Terre ? Et si Mars était habitée par une civilisation en déclin ? Et si quelques privilégiés possédaient une espérance de vie bien supérieure au reste de la population ?"

N’hésitez pas à venir l’emprunter à la médiathèque, ou à le réserver si besoin.

Une nouvelle fournée de DVD vient d'arriver à la médiathèque, parmi cette vingtaine de films, quelques-uns sortent du lot.

film avril2017

Du côté français, il y a d'abord Nocturama, le nouveau film de Bertrand Bonello, réalisateur entre autres de L'Apollonide et Saint Laurent. Film assez polémique à sa sortie, adoré ou détesté, pas de demi-mesure, Nocturama dresse le portrait d’une jeunesse confuse et fragile mue par un sentiment de colère. Si le scénario peut ne pas être forcément évident, la mise en scène, elle, atteint une dimension hallucinante.

Après Welcome et Toutes nos envies, Philippe Lioret revient avec Le fils de Jean qui aura valu à son acteur principal d'être nommé dans la catégorie meilleur acteur aux Césars 2017. Avec pour cadre Montréal, le film s'attarde, avec une grande sensibilité,  à la quête identitaire et aux rapports familiaux.         

Pour clore le chapitre français, rien de mieux que Victoria de Justine Triet avec l'excellente Virginie Efira et le non moins bon Vincent Lacoste. Mix de comédie (parfois burlesque) et de social, la réalisatrice raconte le destin touchant d'une femme d'aujourd'hui.

Ken Loach revientet gagne, pour la deuxième fois, la palme d'or à Cannes, avec l'un des plus beaux films de cette année : Moi, Daniel Blake. Loach reste dans sa thématique de prédilection, le film social de son Angleterre, avec des acteurs professionnels ou non, tous brillants, et qui donne au film une dimension réaliste et humaniste.

Dans un tout autre genre, mais également critique sur notre modèle social, Captain Fantastic de Matt Ross est un film réjouissant, posant des questions essentielles sur l'éducation et la famille, sans être à aucun moment moralisateur. Un fell-good movie utopiste mais indispensable !

Et terminons cette petite sélection des films du mois d’avril avec le dernier long-métrage de la « nouvelle » coqueluche de Cannes, à savoir Xavier Dolan et son Juste la fin du monde. Adaptation d’une pièce de Lagarce, le film  est un huis clos bouleversant où va se jouer le destin d’une famille, les acteurs, tous déjà renommés et reconnus, sont impeccables de justesse face à la caméra « ultra rapprochée » de Dolan. Le petit génie québécois a encore frappé fort !     

Et pour les autres nouveautés, c’est ici.

Bons films !

 

 

Médiathèque André Malraux
Quai des remparts
14100 LISIEUX
02 31 48 41 00

agglo lisieux normandie logo 180px